France : le projet d’usine du futur d’Air Liquide est labellisé « vitrine technologique » par l’Alliance Industrie du Futur

Paris, 9 février 2016 – Première dans le secteur des gaz industriels, le projet mené par l’activité Grande Industrie d’Air Liquide en France a reçu le label « vitrine technologique » de l’association Alliance Industrie du Futur, qui réunit les organisations professionnelles de l’Industrie et du Numérique pour assurer, en particulier, le déploiement du plan « Industrie du Futur » en France. Baptisé Connect, le projet pour lequel Air Liquide va investir 20 millions d’euros d’ici 2017, s’inscrit dans la transformation numérique du Groupe et repose sur l’introduction de nouvelles technologies dans le travail quotidien des équipes.

Avec Connect, Air Liquide crée en France un centre d’opération et d’optimisation à distance unique dans l’industrie des gaz industriels, capable de piloter et d’optimiser la production, l’efficacité énergétique et la fiabilité des sites Grande Industrie, ainsi que de mener des actions de maintenance prédictives. Une vingtaine de sites, qui produisent et alimentent par canalisation les clients industriels en oxygène, azote, argon et hydrogène sur tout le territoire, seront connectés à ce centre national de pilotage situé en région lyonnaise. Grâce à l’analyse de données de masse (big data), les flux de production de chaque site pourront être adaptés en temps réel au besoin de chaque client. Destiné à être opérationnel en 2017, le centre pilotera la production et la consommation énergétique, tandis que les équipes sur site se concentreront sur la sécurité et la disponibilité des équipements.

Le projet d’usine du futur d’Air Liquide vise notamment à introduire les dernières technologies digitales (scan 3D, réalité augmentée, tablettes tactiles, tutoriels vidéo, etc.) dans le travail quotidien des équipes des sites. Une dizaine de nouvelles technologies sont en cours de tests ou de déploiement sur les sites pour, par exemple, optimiser les opérations de maintenance ou favoriser le travail en réseau.

Connect s’inscrit dans une démarche d’innovation ouverte avec le tissu économique local, l’écosystème français de start-up technologiques et les équipes des sites de production. Il associe en effet plus de 100 entreprises locales, dont plus de 10 start-up françaises. Ce projet volontairement collaboratif fédère les équipes de chaque site Grande Industrie en France et les autres entités du Groupe dont le i-Lab (innovation lab). Cette démarche collaborative contribue au développement de nouvelles compétences pour les équipes de production et de maintenance en amont des programmes de formation prévus dans le projet.

Guy Salzgeber, Directeur de la Société, Europe Industrie et membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide, a déclaré : « Nous sommes fiers d’être parmi les premières ‘vitrines’ labellisées par l’Alliance Industrie du Futur. Avec Connect, Air Liquide franchit une étape importante dans sa transformation numérique en amorçant le déploiement à grande échelle de l’usine du futur, sur tout le territoire. Après CryocapTM [1], c’est une nouvelle première mondiale pour le Groupe, réalisée en France, et une vitrine technologique pour l’activité Grande Industrie. Partie intégrante du projet et clé de son succès, le processus d’innovation ouverte nous permet d’identifier de nouveaux usages et des leviers d’efficacité jusque-là inexplorés. »  

Air Liquide France Industrie
Air Liquide France Industrie, filiale du groupe Air Liquide, réunit l’ensemble des activités de production et de commercialisation des gaz industriels du Groupe en France, avec 3 branches d’activité complémentaires : Grande Industrie, Industriel Marchand, Electronique. La filiale compte près de 2 400 collaborateurs, répartis sur 80 sites à travers l’ensemble du territoire, et sert plus de 300 000 clients pour optimiser leur performance dans la durée : des artisans aux industriels de la pétrochimie, des laboratoires d’analyse à l’industrie automobile, aéronautique, sidérurgique ou agroalimentaire.


[1] Technologie de captage de CO2 par le froid, déployée pour la première fois en 2015 sur le site Air Liquide de Port-Jérôme, Normandie (France)